Fandom

Sages

Ajahn Chah - Naissance et devenir

267pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

NAISSANCE ET DEVENIR

Les enseignements disent que la naissance est souffrance mais le mot « naissance » ne se réfère pas seulement au fait de mourir dans une vie et de reprendre naissance dans une autre vie cela, c'est trop lointain. La souffrance de la naissance se produit maintenant même. On dit que le devenir est la cause de la naissance. Qu'est-ce que ce « devenir » ? Chaque chose à laquelle nous nous attachons et donnons de l'importance est « devenir ».
À chaque fois que nous percevons une chose comme soi, ou autre que soi, ou encore nous appartenant, sans la sagesse du discernement qui permet de voir qu'il ne s'agit que d'une convention, il y a « devenir ». À chaque
fois que nous nous saisissons d'une chose comme étant nous ou à nous, et que cette chose change, l'esprit en est perturbé. Il est perturbé de manière positive ou négative. Ce sentiment d'un soi qui vit un bonheur
ou un malheur est une naissance. Toute naissance entraîne la souffrance dans son sillage parce que tout doit inévitablement changer et disparaître.
À cet instant précis, sommes-nous dans un « devenir » ? Sommes-nous conscients de ce « devenir » ? Prenons l'exemple des arbres d'un verger. Le propriétaire du verger peut naître comme un asticot dans chacun des arbres s'il n'est pas conscient de lui-même, s'il croit que ce verger est vraiment à lui. Cette possessivité « mon » verger et « mes » arbres est l'asticot qui s'y accroche. S'il y a des milliers d'arbres, il deviendra asti-
cot des milliers de fois. Voilà ce qu'est le devenir. Quand les arbres sont abattus ou soufflent de quelque chose, les asticots sont touchés ; de même, l'esprit du propriétaire est perturbé et renaît avec toute cette anxiété. Ensuite il y a la souffrance de la naissance, la souffrance du vieillissement et ainsi de suite. Êtes-vous conscient de la façon dont cela se produit ?
Mais ces objets qui sont dans notre maison ou notre verger sont encore un peu éloignés. Regardons directement en nous, tels que nous sommes assis là. Nous sommes formés des cinq agrégats et des quatre éléments. Ces sankharà sont désignés comme un « soi ». Voyez-vous ces sankhara et ce « moi » pour ce qu'ils sont réellement ? Si vous ne les voyez pas dans leur vérité, il y a devenir : on se réjouit ou on se désespère de ces cinq khandha et on reprend naissance, avec toute la souffrance qui s'ensuit. Cette renaissance se produit maintenant même, dans le présent. Si ce verre se casse maintenant, nous en sommes désolés maintenant. Ce verre n'est pas cassé maintenant et nous nous en réjouissons maintenant. C'est ainsi que se produisent la naissance, le devenir et la mort : en étant aveuglément bouleversés ou heureux. Nous ne pouvons qu'aboutir à la catastrophe. Inutile de chercher bien loin pour comprendre cela. Quand on est attentif à son propre fonctionnement, on peut savoir s'il y a devenir ou pas. C'est l'attachement avide qui est le point crucial : croyons-nous oui ou non à la réalité ultime des termes « moi » et « mien » ? Cet attachement à la réalité du soi est l'asticot et c'est ce qui cause la « naissance ».
En nous saisissant des cinq agrégats - formes, sensations, perceptions, pensées et conscience sensorielle - nous nous attachons au bonheur et au malheur, l'ignorance obscurcit notre esprit et nous « prenons naissance ». Cela se produit quand nous avons un contact sensoriel. Les yeux voient une forme et cela se passe dans le présent. C'est ce que le Bouddha voulait que nous voyions, il voulait que nous soyons capables de reconnaître le « devenir » et la « naissance » au moment où ils se produisent à travers nos sens. Si nous les reconnaissons, nous pouvons lâcher prise, lâcher les sens internes et leurs objets externes. Ceci peut être vérifié dans le présent, ce n'est pas quelque chose qui se produira quand nous mourrons à cette vie. C'est l'oeil qui voit des formes à cet instant, l'oreille qui entend des sons à cet instant, le nez qui sent des odeurs à cet instant, la langue qui goûte une saveur à cet instant. Prenez-vous naissance avec eux ? Soyez conscients et reconnaissez la « naissance » à l'instant où elle se produit.

Source : http://fr.sages.wikia.com/

Tout apparait, tout disparait - Ajahn Chah

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard