FANDOM


1 - LA FIERTÉ D'AVOIR RÉUSSI


«J'ai travaillé dur et aujourd'hui, je me considère comme un homme ayant très bien réussi. Je serais un hypocrite si je ne reconnaissais pas tirer de ma réussite une grande satisfaction et, je le reconnais, une certaine fierté. Cela serait-il mal ?» Cette question fut posée un soir à Maharaj par un visiteur étranger — la quarantaine passée, l'air suffisant, sûr de lui et légèrement agressif. Le dialogue se poursuivit en ces termes

Maharaj : Avant de poursuivre et de voir ce qui est «bien» et ce qui est «mal», dites-moi, s'il vous plaît, qui pose cette question ?

Visiteur : (Un peu interloqué) Et bien... « moi », bien sûr !

Et qui est-ce, «moi» ?

Moi. Ce «moi» qui est assis devant vous.

Et vous pensez que cela, c'est vous ?

Vous me voyez. Je me vois. Quel doute peut-il y avoir ?

Vous voulez dire cet objet qui se trouve devant moi ? Quel est votre plus lointain souvenir de cet objet que vous pensez être ? Remontez aussi loin que vous le pou­vez.

(Au bout d'une ou deux minutes) Mon premier souve­nir, ce serait peut-être d'être caressé et cajolé par ma mère.


Vous voulez dire, alors que vous étiez un tout petit enfant. Diriez-vous que l'homme arrivé d'aujourd'hui est ce même enfant désarmé, ou bien est-ce quelqu'un d'autre ?

C'est indubitablement le même.

Bien. Maintenant, si vous remontez encore plus loin, êtes-vous d'accord pour dire que ce petit enfant, dont vous avez le souvenir, est ce même bébé totalement démuni, incapable ne serait-ce que de se rendre compte de ce qu'il se passait quand son petit corps exerçait ses fonctions naturelles, et qui ne pouvait que pleurer quand il avait faim ou se trouvait dans une quelconque détresse ?

Oui, j'étais ce bébé.

Et avant que le bébé se constitue un corps et vienne au monde, qu'étiez-vous ?

Je ne comprends pas.

Si, vous comprenez. Réfléchissez. Que s'est-il produit dans le sein de votre mère ? Qu'est-ce qui s'est déve­loppé pendant neuf mois pour devenir un corps avec des os, du sang, de la moelle, des muscles, etc. ? N'était-ce pas une cellule de semence mâle qui s'est associée à un ovule dans la matrice, débutant ainsi une nouvelle vie et qui, ce faisant, a dû traverser une multitude de dan­gers ? Qui a sauvegardé cette nouvelle vie pendant cette période à hauts risques ? N'est-ce pas cet infinitésimale- ment minuscule spermatozoïde qui est aujourd'hui si fier de sa réussite ? Et qui vous a spécifiquement demandé, vous? Votre mère ? Votre père ? Désiraient-ils spécifiquement vous avoir, vous, pour fils ? Avez-vous eu quoi que ce soit à voir avec le fait d'être né de ces parents-là en particulier ?

Je crains de n'avoir jamais réellement pensé en ces termes.

Exactement. Pensez en ces termes. Alors peut-être aurez-vous quelque idée de votre véritable identité. Après quoi, voyez si vous pouvez en quoi que ce soit être fier de ce que vous avez «fait » et «réussi».

Je crois que je commence à comprendre où vous voulez en venir.

Si vous approfondissez le sujet, vous réaliserez que la source du corps — la semence mâle et l'ovule femelle — est en elle-même l'essence de la nourriture consommée par les parents; que la forme physique est faite, et nour­rie, des cinq éléments qui constituent la nourriture; et vous verrez aussi que très souvent, le corps d'une créa­ture devient la nourriture d'une autre créature.

Mais, sûrement, je dois être, moi en tant que tel, autre chose que ce corps-nourriture.

Bien sûr, mais pas « quelque chose ». Voyez ce qui donne la faculté de perception à un être, sans laquelle vous ne sauriez même pas que vous existez, sans parler du monde extérieur. Enfin, allez encore plus profondé­ment et examinez si cette existence, cette conscience elle-même n'est pas soumise au temps.

Je ne manquerai pas d'étudier les diverses questions que vous avez soulevées bien que, je dois l'avouer, je n'aie jamais exploré ces domaines auparavant; et j'ai presque la tête qui me tourne devant mon ignorance de ces nou- velles sphères que vous m'avez ouvertes. Je reviendrai vous voir, monsieur.

Vous êtes toujours le bienvenu.


Source : http://fr.sages.wikia.com/ Les Orients de l'Etre, Ramesh Balsekar

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard