Fandom

Sages

Jodorowsky, Le marchand de lampes et de nez

267pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

Le marchand de lampes et de nez

Dans cette ville, les maisons n'avaient pas de fenêtres : on aurait dit des cubes noirs. On n'y connaissait pas la lumière ! Dans les rues circulaient des fleuves de ténèbres parce que l'atmosphère contaminée formait un bouclier impénétrable aux caresses du soleil. Les habitants de ce monde n'avaient pas de nez. S'y sentant heureux, ils habitaient dans l'ombre perpétuelle et n'étaient préoccupés que du désir de travailler pour se remplir la panse et satisfaire leurs désirs sexuels.

Un beau jour, apparut un vieillard qui cria : « Je vends des lampes et des nez ! » Un citadin qui passait par là se sentit attiré par l'éclat des yeux de l'étranger qui brillaient dans le noir comme deux lucioles. Il acheta une lampe, se mit un nez et retourna dans l'espace confiné du cucibulum. À peine avait-il fermé la porte qu'une odeur insupportable, traversant ses fosses nasales, lui causa une vive douleur dans la région du cerveau. Il alluma la lampe. Ce qu'il avait cru être une pièce propre, tranquille, agréable, n'était qu'un infect repaire d'araignées, une décharge, un tas d'ordures, de pourritures et d'immondices ; les meubles étaient vermoulus, des taches de graisse imprégnaient murs et plafonds, des excréments de rats puants jonchaient le sol. Il ne put rester une minute de plus dans cette porcherie !

Il parcourut les rues à la recherche du vieillard et, lorsqu'il l'eut retrouvé, lui lança en pleine figure : « Misérable, qu'as-tu fait de mon élégante maison ? J'y vivais bien, comme tout le monde, mais à peine ai-je passé ce nez et allumé cette lampe que mon monde s'en est trouvé bouleversé. Pourquoi tant de méchanceté ? »

Le marchand répondit : « Ton monde n'a pas changé : il est comme ça! Avant tu ne te rendais pas compte et tu croyais être bien dans un endroit putride qui tôt ou tard t'aurait détruit. Lorsqu'on acquiert de nouveaux organes et que la lumière se fait, nous souffrons parce que nous voyons ce que nous sommes réellement et non ce que nous imaginions être.
Maintenant que tu connais ta réalité, tu dois ouvrir les fenêtres, tuer les parasites, laver les murs, désinfecter l'atmosphère, faire place nette, alors tu seras heureux. Aussi, donne la lampe et le nez à un autre citoyen, jusqu'à ce que la ville entière, propre, se défasse de sa carapace vénéneuse et laisse entrer l'infinie lumière du soleil ! »

Les araignées sans mémoire. A. Jodorowsky

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard