Fandom

Sages

Qui suis-je UCEM

267pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager

D-QUI SUIS-JE?
Lorsque nous fermons nos yeux et méditons, nous sommes immédiatement confrontés avec les pensées de l’esprit ego. Elles se déclarent importantes et demandent notre attention. Une procession de désirs et de peurs apparaissent devant notre conscience et il se trouve une forte attraction de s’identifier avec elles. Il est très facile de devenir les désirs ainsi que les peurs et de se perdent en eux. Ces pensées semblent importantes, - le contenu de notre conscience – la vraie substance de notre vie. Que dit le Cours de ces pensées que nous semblons tant chérir ?
Ces pensées ne signifient rien...Aucune d’elles («bonnes et mauvaises» pensées) ne représentent tes pensées réelles, qui en sont recouvertes. Les «bonnes» ne sont que des ombres de ce qui se trouve derrière, et les ombres rendent la vue difficile. Les «mauvaises» bloquent la vue, et font qu’il est impossible de voir. Tu ne veux ni les unes ni les autres. Leçon 4. (p.6)
Il est facile d’oublier que l’esprit ego n’est seulement qu’un autre organe sensoriel ayant des pensées comme objet et qui s’identifie avec son contenu. Lorsque nous sentons une rose, nous ne disons pas être cette senteur. Le son d’un oiseau ne nous fait pas croire en être un. Mais les pensées sur nous-mêmes, nous les croyons vraiment. Nous disons « je suis un corps«, «je suis vieux», «je suis vivant», « je suis un parent» et nous nous arrêtons à peine pour questionner ces pensées «je suis». Le Cours nous rappelle que les pensées que nous croyons penser ne
sont pas réelles et obscurcissent les réelles pensées que nous pensons avec Dieu.
Nos pensées réelles sont localisées dans notre esprit juste, l’esprit du Saint-Esprit. Ces  dernières sont les pensées d’amour, de paix, de joie, etc. Les pensées de l'ego sont basées sur le concept d’un «Je» qui pense de bonnes et de mauvaises pensées. Cependant, le Cours nous informe que les bonnes comme les mauvaises pensées obscurcissent la vision spirituelle. Ces pensées incessantes de notre esprit ego sont un blocage très efficace à la conscience du Saint-Esprit dans notre pensée juste. Il nous est demandé d’être tranquilles pour l’entendre.
Nous ne sommes pas qui nous pensons être. Notre croyance constante en un «soi» séparé avec tous ses attributs spéciaux est la source de toute notre souffrance. Afin d’échapper à cette souffrance nous poursuivons le plaisir qui ne fait que nous amener à davantage de souffrance.
Jusqu’à ce que nous commencions à questionner et à investiguer qui nous sommes réellement, nous sommes piégés dans un cercle vicieux d’évitement de douleur et de poursuite de plaisir.
Les pensées de l'ego de «Je suis ceci ou cela» nous gardent ancrés dans notre faux sens d’individualité. Toute notre façon de pensée est basée sur le passé (leçon 7) et notre sens de soi ne dépend de rien d’autre. Nous sommes littéralement une collection de mémoires, d’habitudes, de modèles et de conditionnement. Sans l’illusion du temps nos personnalités disparaîtraient. La mémoire garde vivante l’illusion de l’identité personnelle.
Pendant que notre esprit est préoccupé avec le passé, ou sa projection dans le futur, le Cours nous dit que notre esprit est vraiment vide !
Mon esprit est préoccupé de pensées passées...La seule pensée entièrement vraie qu’il soit possible d’avoir au sujet du passé est qu’il n’est pas là. Y penser revient donc à penser à des illusions. Très peu se sont rendu compte de ce que cela entraîne de se représenter le passé ou d’anticiper le futur. L’esprit est vide lorsqu’il fait cela, parce qu’il ne pense réellement à rien.

Leçon 8.
Rien ne se produit vraiment bien que cela ne le semble pas pour nous. L’esprit ego a fait la pensée de «Je» mais elle n’est seulement qu’une autre pensée dans sa collection des objets de son esprit. Au Ciel, il n’y a pas de «je». Notre concept de soi ne peut pas exister «là» et c’est ce qui nous effraie. Le but ultime du Cours est de nous montrer que nous ne sommes pas des corps, des parents, des enfants, des enseignants, des étudiants, etc. mais l’informe, l’illimitée, l’éternelle pensée parfaite de Dieu. Préférant avoir« raison qu’être heureux» nous nous accrochons au concept d’un soi séparé, un «Je», qui s’identifie avec le corps comme étant sa demeure. À plusieurs endroits dans le Livre d’Exercices nous sommes encouragés d’essayer à aller au-delà, ou dessous de ces pensées d’ego «Je suis ceci ou cela» qui voilent les pensées que nous pensons avec Dieu. Entrer en contact avec ces pensées, c’est de s’ouvrir à un tout nouveau monde complètement différent se celui qui nous est familier. Nous y découvrirons un amour et une sagesse qui nous guidera lors de notre voyage vers le Monde Réel. Lorsque nous l’aurons atteint, notre seule identification sera «Je suis le saint Fils de Dieu Lui-même» (leçon 191) car tout autre identification sera maintenant insignifiante.
Je ne suis pas un corps, je suis libre. Car je suis tel que Dieu m’a créé. (leçon 191)
 

Source : http://fr.sages.wikia.com/

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard