FANDOM


Ramdas.jpeg

238 Le but supreme de la vie

Le train partit, mais à peine avait-il quitté la gare qu'un corpulent Iranien qui occupait une des couchettes supérieures du compartiment sauta de sa couche et insista pour que Râmdâs prît sa place et se reposât
sur l'épaisse et confortable couverture qui y avait été étendue ; mais Râmdâs refusa, disant qu'il préférait rester où il était.
« Voulez-vous me permettre de m'asseoir quelques minutes près de vous? dit alors le voyageur à Râmdâs.
— Bien certainement, répondit Râmdâs qui se recula aussitôt pour lui faire de la place, entre Râmcharandâs et lui.
— Donnez-moi donc un conseil, dit alors le Persan, pour que je puisse éloigner de moi tout ce qui est illu-
soire et délivrer mon esprit des agitations qui font son tourment en réalisant Dieu. Je me sens enchaîné par
des attaches à mes biens, ma maison, ma femme, mon argent.
— Vous avez trouvé le diagnostic de votre mal, répondit Râmdâs, et vous avez une saine compréhen-
sion du remède qu'il faut y apporter. Sachez tout d'abord que le Dieu que vous cherchez est en vous.
Il est la Lumière et l'Arne de l'univers, et l'unique et suprême but de la vie est de L'atteindre. Tout le mal
vient de ce que vous croyez être séparé de cette univer-selle Vérité. C'est votre ego qui a dressé ce mur de sépa-ration. Ayez un désir intense de Le réaliser, c'est-à-dire d'apprendre à savoir que votre vie forme un tout avec la vie de l'univers. Abandonnez votre ego par une union constante avec Lui par la prière et la méditation, et
accomplissez tous vos actes sans aucun désir d'en obtenir quelque gain. Au fur et à mesure que vous avancerez
sur cette voie, qui est celle de la dévotion, de la connais-sance et du renoncement, votre attache aux choses
irréelles de la vie s'amoindrira et toutes les illusions qui encombrent votre mental s'évanouiront. Votre coeur
se remplira de l'Amour divin et votre vision sera puri-fiée et égalisée, tandis que vos actions deviendront
comme le flot spontané de votre être immortel en vous apportant la joie et la paix véritables. Tel est le point
culminant auquel peut atteindre l'effort humain, et l'unique but de la vie.


366 VOTRE CORPS EST SON EXPRESSION

Au cours d'une conversation qu'il eut avec lui, Râm-dâs lui parla de la Vision divine :
« La vision de Dieu n'est rien d'autre que réaliser et sentir Sa présence en vous-même et partout autour de
vous, parce que Dieu est tout pénétrant Esprit, impré-gnant l'univers entier. Les mondes manifestés ne sont
pas différents de Lui puisqu'ils ne sont que Sa propre expression en termes de nom et de forme. »
Mais le jeune homme ne fut pas impressionné par cette présentation de la vérité et il dit d'un ton de complet
mécontentement :
« Swâmiji, je ne veux pas de votre aspect impersonnel (nirguna) de Dieu. Je veux Le voir comme saguna (qua-
lifié). Je soupire après le darshan du Râm Panchayatan c'est-à-dire comme Râma, Sitâ, Lakshmana, Bharata et
Hanumân. Vous chantez toujours la même antienne, Son aspect sans forme. »
Râmdâs sourit et répondit : « Le saguna que tu cherches est une image de ton propre mental et ne peut te satisfaire. Il faut t'élever au-dessus ce toutes les formes de la vision et du mental. Le vrai saguna ou corps du Seigneur est l'univers lui-même dans lequel Il est immanent, et par Son pouvoir Il est la cause, dans cette manifestation, de la naissance, de la croissance et de la dissolution de tous les êtres et de toutes les choses. Il est aussi transcendant en tant que pur esprit. Ton corps est l'une de Ses expressions. Ton activité a son commencement dans l'infini pouvoir de Dieu. Ne sois pas abusé par le désir de voir des choses
qui sont conditionnées et passagères — simples fan-omes de ton mental. Aie le sincère et ardent désir de
réaliser ta nature immortelle et ton union avec le Dieu omnipotent et omniprésent qui est le Suprême Seigneur
de l'univers. Purifie ton mental et ton coeur par une discipline appropriée ; donne-toi droit à cette glorieuse
vision et atteins la liberté parfaite et la félicité éternelle. »


270 LE RENONCEMENT D'UN BANIA


Au moment où Râmdâs montait dans le train, Râmkinkar souhaita qu'il eût un compagnon qui prît
soin de lui durant le voyage. Entendant ces paroles, un bania qui se trouvait sur la plate-forme s'approcha :
« Je nie rends également à Chitrakut ; je me ferai un plaisir d'accompagner votre ami et de lui être utile. »
En conséquence, Râmdâs et le bania prirent place dans un wagon et le train se mit en marche. Le bania,
qui s'était muni d'une lofa et d'une couverture, étendit cette dernière sur la banquette, fit coucher Râmdâs
dessus et lui massa les pieds ; ce faisant, il s'ouvrit à son compagnon.
« Mahârâj, dit-il, je suis dégoûté de cette vie. Moi aussi, je voudrais mener la vie d'un sâdhu, car j'ai
tourné le dos à une vie pleine de soucis et de chagrins. Considérez-moi comme votre disciple et prenez-moi
sous votre protection.
— Râmji, répliqua Râmdâs, rien n'est mauvais en ce monde ; c'est votre esprit qui est tourmenté. Tant
que votre esprit n'a pas l'ardent désir de déchirer le voile d'illusion qui vous cache la Vérité, une renon-ciation extérieure ne sert de rien. C'est comme si vous sautiez de la poêle à frire dans le feu. Le véritable
bonheur réside dans une attitude correcte vis-à-vis de la vie et du monde, et cette attitude dépend d'une
juste vision. Or celle-ci se trouve dans la Réalisation de la Vérité de Dieu. Ne vous laissez pas tromper. Vous
ne pouvez atteindre la libération et la paix si vous vous contentez de tourner le dos au monde. Apprenez à
connaître votre état d'esprit. La liberté et la joie sont en vous, mais pour y arriver, il vous faut maîtriser les
désirs, l'âpreté au gain et les emportements. Ne vous attachez pas à Râmdâs, il n'est pas un gourou ; il ne
peut que vous montrer la voie. L'effort et la lutte sont vôtres ; soyez donc un disciple de la Vérité. »

Source : http://fr.sages.wikia.com/

Swami Ramdas - Carnet de pelerinage

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard